Le faux'rhum qu'aime les paradoxes comme la Barbe de Papa !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Thalia Cleosa Aindreis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thalia Cleosa

avatar



J'ai pu envoyer : 42 hiboux depuis le : 05/06/2011

A Poudlard, je préfère les : Serdaigles, d'ailleurs je suis : en 4ème année ! Les rumeurs :
Spoiler:
 

MessageSujet: Thalia Cleosa Aindreis    Jeu 14 Juil - 9:43


Thalia Cleosa Aindreis

Feat. Nom de la personne sur l'avatar. Modèle inconnu, stock Mjranum sur DA.


La sensibilité de chacun, c'est son génie _ C. Baudelaire



Apprendre à se connaître

Identité ; Son vrai prénom, apparemment un petit délire fantaisiste de ses parents si ce n'est plus, c'est bien Thalia Cleosa, ce qui à priori ne semble pas vouloir dire grand-chose. Mais elle considère s'appeler Thalia tout simplement (prononcer à l'anglaise, c'est quand même plus joli). Aindreis est le nom de sa tutrice qu'elle a pris l'habitude d'adopter pour la forme officielle. Elle ne connaît pas son vrai nom de naissance, c'est-à-dire le nom de son père.
Date & lieu de naissance ; Londres, le 7 décembre.
Âge & signe astrologique ; Sagittaire (mais bon osef), 18 ans.
Pureté du sang ; Mère au sang-pur, père de sang-mêlé, ça fait une sorte de trois-quarts sang pur plutôt bissextile dirons-nous :3
Orientation sexuelle ; Hum, si y'a quelque chose à creuser, ce sera du côté masculin j'imagine.


& sinon, t'es comment dans le détail ?

Maison souhaitée ; Pas d'appréhension particulière, peu lui importait la maison, et elle avait comme un soupçon d'excitation de voir ce que choisirait pour elle le choixpeau. Néanmoins au fur et à mesure de la répartition, son regard dérivait lentement vers la table des Serdaigle et y trouvait une certaine illusion, comme une promesse d'épanouissement, d'élévation dont elle avait besoin. Mais ce fut Gryffondor.
Année d'étude ; 4ème année.
Baguette magique ; En bois d'ébène et contenant un crin de sombral; 32,8 cm; s'affine vers l'extrémité et manche finement taillé pour une bonne saisie se terminant par un noeud. Le reste est lisse. Souple et délicate en main, elle est excellente pour les sorts de défense et les maléfices, mais capricieuse, et parfois même la main de la sorcière qu'elle a choisie parvient à peine à dompter la puissance du cœur de la baguette.
Epouvantard ; Elle-même, tenant dans sa main sa baguette brisée en plusieurs morceaux.
Patronus ; Un ours polaire.
Miroir du Risèd ? haha ...

Animal de compagnie ; Une grande chouette blanche nordique qu'elle n'a pas achetée mais recueillie là où elle a grandi. L'animal, qu'elle a soigné chez elle car blessé superficiellement, est resté très sauvage mais aussi intimement lié à la jeune fille. Elle est très rapide dans la transmission du courrier. Thalia ne lui a pas donné de nom : après tout, elle n'en est pas la propriétaire.


Mon avis sur c'qui se passe

Loin d'être avide des potins, Thalia est relativement indifférente aux rumeurs papillonnantes. Elle ne se donnera pas la peine de déchiffrer un message gribouillé pour en apprendre sur la vie de quelqu'un qu'elle ne connaît que de nom, et encore. Cependant elle montre un véritable agacement envers ces petites notes volantes : leur bruissement incessant, leur façon de voleter dans les couloirs et de couper les regards s'insupportent profondément et il n'est pas rare de la voir écarter d'un coup de baguette parfois véhément les papiers qui l'approcheraient à plus de trois mètres. Quand à ce Lutin dont tout le monde parle plus ou moins, et qui, à ce qu'il paraît, creuse de plus en plus profond, le jugement de Thalia se nuance : cette mascarade, avec le temps, a pris une ampleur considérable et même si les conséquences ne l'intéressent pas, les faits, eux, sont là. Ce n'est pas qu'une petite farce. Elle est passablement curieuse de savoir qui ou quoi se cache derrière ce pseudonyme et surtout pour quelles raisons. Quand aux rumeurs inscrites sur les papiers, elle n'en a encore jamais lues la concernant, quels secrets y'aurait-il à répandre ? A moins que le Lutin soit plus savant qu'elle-même sur sa propre histoire et lui révèle des choses dont elle n'a même pas connaissance ...




Parle-nous de toi !

Caractère général ; Maturité sévère et jeunesse fougueuse se conjuguent plutôt que de s'opposer pour créer un espace personnel très peu typé, qui a ses simplicités et ses complexités. Différente, elle l'est bien évidemment, mais de qui ? Personne ne ressemble à personne. Si l'on admet que c'est souvent le jeu des apparences qui prime en société, alors on peut dire en effet qu'elle se détache du groupe. Tout comme elle s'y fond merveilleusement. Plutôt d'une nature peu extravagante, parfois sombre, parfois calme et silencieuse, elle n'hésite cependant pas à côtoyer des gens exubérants et drôles, en fait elle ne rechigne jamais à être en la compagnie d'untel ou d'un autre. Elle obéit directement aux impulsions de son esprit et ne cache rien ni ne transforme rien, la mise en scène n'est pas une table de jeu qu'elle fréquente, mais la manipulation peut être un recours, même le dernier. Sensible, elle ressent tout mais elle est en priorité motivée par ses intérêt personnels, on ne peut pas dire que les autres passent avant tout, ça n'a jamais été une perspective. Néanmoins elle peut être attentive, compatissante, tant que cela ne lui demande pas un effort supérieur à la considération qu'elle a pour quelqu'un. Sans être lunatique, elle n'échappe pas aux changements d'humeur ponctuels : si elle ressent un sentiment, elle ne le retient pas, au contraire, il explose, que ce soit de la plénitude ou de la colère. Rien ne l'oblige à faire semblant. Cependant les démonstrations sont rares et nécessitent une raison valable.
Elle est follement intéressée par la pratique de la magie : c'est son exutoire, sa passion violente et profonde, c'est tellement, les études sont pour elle une véritable source de plaisir, et peut-être plus particulièrement la défense contre les forces du mal bien qu'il n'y ait jamais eu un cours d'enchantement qui l'ait ennuyée. Pour autant elle se montre assidue pour tout ce qui est théorique : il est fréquent de la voir un livre à la main même si elle n'y consacre pas tout son temps libre. Si la botanique n'est pas son fort, elle possède un niveau convenable en potions et se débrouille toujours en soins aux créatures magiques. Elle étudie également les Runes. Les cours de vol de première année lui ont suffit, elle avait déjà deviné qu'elle ne serait pas à l'aise sur un balais : cependant son contact sensible avec les créatures magiques pourrait facilement l'amener à chevaucher un hippogriffe ou un sombral. Sa baguette magique est pour elle un objet de vénération, elle n'a de cesse de faire pleinement corps avec elle et de déployer les trésors qu'elle réserve. De là lui vient aussi une passion modérée mais profonde de tous les objets magiques, surtout ceux anciens, ayant un vécu historique, une valeur …
Thalia est intelligente et d'un caractère social majoritairement tempéré, rarement paresseuse et jamais fatiguée : insomniaque, elle peut étudier sans problèmes jusqu'à tard dans la nuit et se lève généralement tôt, étant l'une des premières à descendre dans la Grande Salle. Il lui est déjà arrivé de faire des escapades nocturnes en solitaire lorsque sa soif d'aventure lui cisaillait trop l'esprit. En effet, même si elle s'active intérieurement, elle considère comme un besoin vital d'échapper à la routine et de foncer dans l'action : elle ne refuserait jamais un duel, une sortie, un interdit. Elle ressent la peur pour certaines choses mais la maîtrise parfaitement : je ne fais ici pas allusion au courage pour lequel le choixpeau l'a entre autres envoyée à Gryffondor car elle ne l'a pas encore révélé, mais à cette perpétuelle recherche d'ivresse magique qui l'emportera toujours sur le chaos que peuvent générer la peur, l'angoisse.
Elle a des camarades de classe avec lesquels elle va parfois de salle en salle mais pas de réels amis ( ou du moins elle vous attend si vous en valez la peine ( 8D).) Elle est abordable, franche et à l'aise avec n'importe qui mais ne s'adonne jamais à des confidences ou de longues conversations intimes, quel bénéfice pourrait-elle en tirer ? Assez mystérieuse de par son physique et même ses manières, elle ne fait pas allusion à son passé, ni à sa tutrice. Elle est donc d'une nature assez solitaire tout à fait assumée : les autres la voient, parfois la remarquent, mais très peu tiennent compte de sa présence, et sans jamais comprendre vraiment ce qu'elle représente à leurs yeux : une sorte de rien qui leur coule entre les doigts.
Nous pouvons déduire de cette maigre présentation que cette marge importante de solitude est une marge de mystère et de secrets à explorer : quelles sont ses ambitions, ses illusions, ses conceptions; ses rêves les plus fous, ses harmonies, ses réflexions; en chacun il faut toujours pousser et repousser les limites de l'Esprit, car il n'en a pas : il est en perpétuel mouvement, s'affirme, s'étend, se divise et se refait; en chacun il faut déceler le trésor poussiéreux qui s'agglutine aux confins de sa sensibilité : son génie.



Apparence physique ; Une apparence pour le moins originale, nordique et indéchiffrable. Elle a de très longs cheveux d'un cuivré sombre et tirant au roux flamboyant qui tombent dans son dos avec de légères ondulations. La plupart du temps ils sont ramassés ou nattés à la-vite, souvent échevelés et coincés dans son uniforme ou un pull en dehors des cours. Ses yeux sont très légèrement en amande, d'une teinte bleutée tirant de temps à autres sur le vert, ou le gris, et contrastent étrangement avec sa chevelure. Ils sont pour elle son meilleur moyen de communication et peuvent tout exprimer : parfois rieurs, assagis, appliqués, parfois étonnés, violents et impétueux. L'ensemble de son visage est d'une cohérence instable et gracieuse pour ceux qui verraient en elle ce physique particulier qu'on attribue généralement aux personnages étrangers sortis des vieux contes et des vieux pays. Elle est plutôt grande et mince, la peau très pâle mais rosée aux joues, la démarche souple et agile, aussi belle que déroutante, et plus celui-ci que l'autre. Elle peut paraître plus âgée que ce qu'elle n'est, et la maturité apparente rend compte de ce phénomène que lui attribuent souvent les autres : comme d'une autre époque. Il y a de l'art dans cette figure.




Journal, cher journal...

Histoire ; On va essayer de ne pas trop s'étaler tout en restituant l'essentiel !
Il était une fois … (herm) un grand sorcier, partisan des forces du mal et plutôt connu dans le milieu. Il était de sang-mêlé, sombre, taciturne et très intelligent, pas du genre à traquer ou tuer pour un rien. Un jour où il était arrivé à un âge relativement mature, il rencontra une très belle sorcière au sang pur, un peu plus jeune, très raffinée, douce et clairvoyante. Et la séduit. Eut-il pour elle des sentiments réellement profonds ? Cela ne fait nul doute en tout cas que tout en elle l'attira irrémédiablement. Mais peut-être n'apprit-il pas assez de l'amour en sa compagnie, et il ne put jamais se résoudre à lui confier le secret de sa double-vie. A l'instant même où la jeune sorcière accouchait de leur enfant à moitié désiré, une de ses plus vieilles amies, sa marraine, lui apprit les activités maléfiques pratiquées par son amant et qu'il lui avait toujours parfaitement cachées : une guerre avait entre autres éclaté entre le cercle des partisans du mal et les nombreuses soeurs de la sorcière qui luttaient ardemment à force de magie blanche. Seulement une d'entre elles survécut à ce massacre. C'est dans le plus profond désarroi que la jeune sorcière donna la vie à sa fille et dut faire le choix crucial et inoubliablement douloureux de la remettre à sa marraine : sans doute la seule femme qui put remplir au mieux ce rôle de mère, de tutrice. Il fallait en effet à tout prix l'écarter à jamais de son père. Dans son esprit, la sorcière pensait ainsi qu'il avait voulu d'une elle une fille, et simplement une fille, qui pourrait devenir son bras droit et peut-être prendre sa suite.
C'est ainsi que, nommée par sa mère et la marraine de celle-ci 'Thalia Cleosa', elle passa les premières heures de sa vie dans une chambre d'hôtel de Londres avant de transplaner avec la marraine dans cette lointaine région des pays du Nord, isolée et sans activité, cette région qui deviendrait le lieu de toute son enfance et de tous ses rêves éveillés.
Thalia grandit ainsi sereinement avec sa marraine, qui lui enseigna tout ce que qu'elle devait savoir sur le monde des sorciers et même un peu plus. Vers ses 8 ans, elle montra les premiers signes de magie que l'on décèle chez un sorcier avant même qu'il ne possède une baguette. En grandissant ainsi seule avec sa tutrice qui semblait ne pas avoir d'âge mais être comme une encyclopédie vivante, Thalia acquit sans doute en grande partie ce caractère que je vous ai décrit plus haut. Mais de nombreux traits de son âme relèvent de traces qui subsistent : celles de ses parents, autant de sa mère que de son père. Cependant, sa tutrice ne lui révéla jamais ce qu'elle savait à propos de sa famille : Thalia apprit seulement que sa mère vivait en Angleterre et n'avait pu la garder à la naissance, et rien ne fut mentionné sur son père si ce n'est quelque chose comme 'est parti avant ta naissance'. Elle ignore encore pourquoi tant de secrets planent autour de son histoire et de sa généalogie. Même sa mère, à qui elle a écrit quelques lettres étant encore petite, ne lui répondait que par de l'affection et pas par des renseignements précis. Puis le contact fut brutalement coupé et Thalia n'entendit plus jamais parler d'elle, sans vraiment savoir si elle était morte, ou partie, ou volontairement muette.
La jeune sorcière reçut sa lettre de Poudlard un mois d'août, mais elle ne remonta pas avec sa tutrice jusqu'à Londres pour acheter ses fournitures. Elles remontèrent encore un peu dans le Nord vers une petite ville de sorciers du grand froid et y achetèrent notamment sa baguette. Cette baguette inattendue qui avait choisi l'adolescente.
Et elle fit son entrée à Poudlard, quittant pour l'année entière ces pays étrangers qui étaient à ses yeux et sa mémoire les seuls lieux et modes de vie qu'elle connût. Cependant, loin d'être un choc, la séparation d'avec sa tutrice qui était la seule personne qu'elle côtoyait, mais aussi d'avec cette petite maison qu'elles habitaient ensemble au bord de la pinède enneigée, cette séparation fut surtout un moyen d'affirmer une prise de conscience et de sceller cet éternel goût d'aventure. Enfin je ne vous en dirai pas plus sur son arrivée à Poudlard et sa découverte personnelle de ce nouveau monde tellement … mouvementé.
A 15 ans donc, elle s'assit sur le petit tabouret face à la Grande Salle silencieuse et attentive et conversa intérieurement avec le vieux Choixpeau qui bordait sa chevelure rousse. Ou plutôt, il lui parla et se parla à lui-même … presque en énigmes, il était difficile de saisir ce à quoi il faisait allusion. Malgré son penchant pour Serdaigle, Thalia ne souhaitait pas être influencée par son propre jugement : pour la seule fois de sa vie, elle voulait que quelque chose décide pour elle. Et ce fut Gryffondor et ses blasons rougeoyants d'or et de gloire.
Et quatre années ont passé. Des années où elle est souvent passée inaperçue et pourtant à peu près connue de tous par le jeu du temps, tout comme elle connait désormais tout le monde, sauf les premières années. Et progressivement, la connaissance s'accumule, les désirs se forment, tout s'accentue sous l'effet de cette vie 'magique' qui est désormais la sienne.





Derrière l'écran

Prénom / Surnom / Pseudo ; Hortense / Pocket
Âge ; 15 ans : )
Comment avez-vous découvert le forum ? Par Hoax !
Quelque chose à dire dessus ? Il me plaît : simple et tempéré : )
Mot de la fin ; J'ai toujours été atrocement nulle pour les présentations, là c'est le bordel en plus, rien ne vaut le rp instantané pour découvrir un personnage Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Thalia Cleosa Aindreis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aux Sombres Héros :: ADMINISTRATION GENERALE DU FORUM :: Dossiers de Présentation-
Sauter vers: